Property Management

Thumbnail
01 70 82 23 44
Thumbnail 01 70 82 23 44
Thumbnail
NOUS CONTACTER
Nous contacter
Civilité
J’accepte d’être contacté(e) par BNP Paribas Real Estate Property Management France SAS
  • -
  • Entreprise locataire
  • Investisseur corporate
  • Investisseur particulier
  • Prescripteur
  • Promoteur
  • Secteur public
Votre demande concerne :
Actifs
Gérer vos actifs
Assurer le bien-être des occupants
Accompagner votre projet immobilier
S'adapter à la nouvelle organisation de l'espace de travail
Optimiser la performance environnementale
Evaluer la performance globale de vos actifs
Sharing
Tools

Le Property Management Property Management core business a évolué vers un Property Management Nouvelle Génération. Pouvez-vous nous en dire plus ?

Anne Du ManoirAnne du Manoir, Deputy Head of Human Ressources - BNP Paribas Real Estate : Il est aujourd'hui question de Smart Building et de Smart City. Aussi, la gestion d’un immeuble s’envisage différemment et tient désormais compte de la place de l’immeuble dans son environnement, mais aussi avec ses communautés internes.

Il coexiste ainsi plusieurs dimensions, et le rôle du Property Manager s’oriente davantage dans une approche BtoBtoC. Il replace l’utilisateur au centre des préoccupations.

Par ailleurs, la dimension Smart de l’immeuble, induit de nouvelles manières de communication (IoT, analytics, développement des NTIC...).

De nouveaux profils font ainsi leur apparition dans les métiers du Property Management tels que les Hospitality Managers ou les Community Managers. Pour répondre à ces nouveaux besoins, nous mettons en place des partenariats spécifiques avec plusieurs écoles et établissements de formation (ESPI, Université d’Angers...) et avons réfléchi en interne à travers des groupes de travail aux métiers de demain et aux compétences associées.

Les métiers core du Property Management s’orientent vers de plus en plus d’industrialisation (compétences techniques, juridiques…) pour laisser une part plus importante à la proximité et au conseil auprès des utilisateurs. L’apport et le traitement des services sont aujourd'hui reconnus comme de vrais outils au service de la valorisation des immeubles.

De nouveaux profils ont fait leur apparition. Jusqu'où s’étendent les compétences de ces derniers ?

AD : En effet, l’immeuble devient un lieu d’expérience où l’excellence du service est de rigueur. Il s’envisage comme un hôtel et impose rigueur et exigence dans le choix et la gestion des services, premium, pour la plupart. Ainsi, l’apparition du métier d’Hospitality Manager qui fait écho notamment aux industries de l’hôtellerie et du luxe, prend tout son sens.

Par ailleurs, nombre de sujets sociétaux tournent autour de l’actif immobilier : l’équilibre vie privée / vie professionnelle, le bien-être au travail... et l’immeuble s’envisage aujourd'hui pleinement dans son environnement. Aussi, il s’agit pour le Property Manager d’animer ces communautés internes et externes qui contribuent à la valorisation d’un bien. Une autre manière également de redonner du lien social au bâtiment où cohabitent les enjeux des entreprises, des associations, des particuliers... Être au plus près des utilisateurs, permet aussi, au travers de la donnée générée, d’analyser plus finement l’exploitation de l’immeuble et d’anticiper les besoins des utilisateurs.

Ces nouveaux profils nécessitent-ils des compétences sur les métiers historiques du Property Management, notamment dans les domaines juridique, comptable et technique ?

AD : Les compétences historiques du Property Management demeurent mais ne suffisent plus. L’industrialisation initiée pour les métiers du Core Business, permet aux équipes de gagner du temps : un temps précieux dédié désormais à l’analyse, la prospective et l’anticipation.

Par exemple, la gestion technique est fluidifiée pour que les Property Managers puissent se concentrer sur les enjeux du green management. C’est ça la valeur ajoutée du Property Management de demain.

De plus, le développement de services nécessite une connaissance fine des besoins des utilisateurs. Ils doivent permettre d’accéder à des sujets à la frontière du professionnel et du personnel tels que la santé, l’hygiène, la mobilité...

 

Propos recueillis pour BNP Paribas Real Estate.

Vous aimerez aussi...

  • Workplace

    L’utilisateur au centre du responsive building

    L’ère digitale va-t-elle changer la face du travail et impulser des mutations de même ampleur que…

    Lire la suite
  • Workplace

    Les nouveaux mondes du travail

    Un pluriel pour réaffirmer une évidence : il n’y a plus UN monde du travail, mais une galaxie d…

    Lire la suite
  • Workplace

    L'immeuble serviciel

    Des services qui permettent d’optimiser l’utilisation du bâtiment et d’améliorer le confort des…

    Lire la suite
Voir toutes nos actualités